Vos histoires
Partagez vos histoires et inspirez les autres.
Envoyer
Nous publions avec plaisir vos histoires même sans la photo et si vous le désirez, vous pouvez rester anonyme.\rNous vous remercions.
01. 08. 2017

Mon histoire

J’étais une de nombreuses femmes qui ne pouvaient pas devenir enceintes par la voie naturelle. Avec mon copain, nous avions essayé pendant 4 années sans réussir. Finalement nous avons décidé de visiter le centre de reproduction assistée Gyn-fiv. Je me souviens bien de ce moment, comme si cela serait hier. Nous avons visité le centre Gyn-fiv en février l’année dernière. Bien sûr, ils nous ont examiné (ce qui ne pouvait pas manquer les boutades de mon copain de payer pour son matériel précieux☺). Pour moi, ils ont recommandé la contraception pour calmer l’utérus. En ce temps-là, nous avons voyagé et nous sommes revenus plus tard, en avril ou mai. Au début, depuis le 23 mai 2016, je devais me piquer chaque matin pour injecter Diphereline. Le 3 juin, après  deux semaines, mon cycle menstruel a commencé et j’avais alors Diphereline et Menopur et Bemfola de plus. Je dois dire que c’était un peu difficile. Depuis toujours, j’avais eu peur des injections, je ne les avait pu voir, mais pour mon copain c’était encore pire alors je devais surmonter mes sentiments et le gérer toute seule☺.  Mais que-ce qu’on ne ferait pas pour le résultat désiré. Chacune de nous est capable de gérer ces petits obstacles pour réussir. Grâce aux hormones, j’ai grossi de 5 kg, mon silhouette est devenue un peu ronde mais je l’ignorais. Je me suis dit de maigrir plus tard, je ne réfléchissais pas trop de cela, je pensais que POSITIVEMENT de devenir la femme la plus heureuse à la fin… Le 13 et le 16 juin, je suis venue au centre pour la prise du sang et l’échographie. J’étais heureuse et nerveuse au même temps. Le 17 juin, nous avons décidé d’inviter les copains, nous avons fait un barbecue, de vrai dire, j’ai bu un peu de whisky, je me suis bien amusée, j’ai oublié tout le stress (c’est pour cela que je dis: si tu veux un enfant il faut boire Jameson☺). Le 18 juin, juste après notre soirée, je suis venue pour la prise du sang et l’échographie. Ils m’ont dit que mes ovocytes sont prêts et en 2 jours nous pouvons réaliser la prise des ovocytes. Le 20 juin, nous sommes venus avec mon copain pour la prise des ovocytes et ses échantillons. Encore le même jour, ils nous ont affirmé les 9 ovocytes et la qualité de sperme de mon partenaire☺. Les résultats étaient bons, nous attendions encore la réussite des ovocytes dans l’environnement artificiel. En deux ou trois jours, ils m’ont annoncé d’avoir que 2 ovocytes utilisables. Les deux pouvaient être transmis dans mon utérus. Je devais venir pour cette intervention avec la vessie toute pleine, cela durait à peu près 5 minutes et puis, je me suis reposée dans la chambre pendant une heure. Je pensais que mon ventre exploserait, mon vessie devait être grande comme jamais avant☺. Et depuis ce moment, j’ai commencé à prier pour le bon résultat. J’ai raconté à mon corps d’accepter cette nouvelle situation et de se préparer à la grossesse. J’ai exclu toutes les pensées négatives, je me dirais que nous avons surement réussi. Et comme le cycle n’arrivait pas, j’étais de en plus satisfaite. Deux semaine plus tard, l’après-midi après la prise du sang, j’ai téléphoné au centre pour les résultats et la dame m’a dit la phrase la plus jolie au monde « VOUS ETES ENCEINTE ». Je devais me le redire plusieurs fois pour le croire. Pour la dame qui me l’a dit, c’était la routine mais moi, je n’oublierai jamais cette phrase. Quelques jours plus tard, j’avais l’échographie et j’ai vu « le début d’une nouvelle vie », ce que chaque femme entre nous désire de voir. Nous avons réussi à la première fois. Supeeer. La grossesse était sans problèmes.

Je voudrais dire un grand merci à votre centre et le team des professionnelles pour le cadeau le plus beau au monde: notre fille Sofia qui été née le 3 mars 2017 à l’Hôpital universitaire Antolská à Bratislava avec le poids de 3300 g et la taille de 52 cm☺.

P.S. Je veux dire aux autres femmes de ne pas stresser et surtout de penser que positivement.