Vos histoires
Partagez vos histoires et inspirez les autres.
Envoyer
Nous publions avec plaisir vos histoires même sans la photo et si vous le désirez, vous pouvez rester anonyme.\rNous vous remercions.
08. 08. 2017

Oui, notre histoire finit bien après tout mais…

Déjà depuis ma ménarche, j’attendais les problèmes de grossesse comme le cycle n’était jamais régulier. Jusqu’au aujourd’hui, je ne sais même pas ma diagnose. De ce qu’ils m’ont dit les médecins, j’ai compris que je n’ai aucune ovulation, mes ovocytes ne sont pas capables de mûrir et alors quitter l’ovaire (peut-être les ovaires polykystiques, je ne sais pas, ce n’est pas très important pour moi).

Mais je rêvais d’avoir les enfants alors j’ai cherché l’aide chez les médecins et j’ai suivi leurs recommandations. Premières deux années que nous avons essayé d’avoir notre bébé, j’étais chez mon gynécologue puis il m’a recommandé d’aller au centre Gyn-fiv. J’écoutais tout autour de bizness avec la reproduction assistée, que les cliniques veulent profiter et volontairement influencent les résultats pour étendre le traitement et gagner plus d’argents etc… Mais moi, je ne doutais jamais de l’essayer. Parce que, dans cette situation nous avons que deux possibilités: 1. de ne pas avoir les enfants 2. d’avoir peut-être l’enfant grâce à la médicine moderne en payant combien il faut et en espérant que ces informations ne sont pas vrai dans le cas de Gyn-fiv. Et alors, si vous désirez vraiment d’un enfant, vous n’avez pas trop de choix.

Après tout ce que j’ai subi au Gyn-fiv je n’ai pas l’impression que c’est la question de profit. Je n’ai pas la raison pur en penser. Et comme je réfléchis, c’est logique: les résultats sont importants, personne ne choisit pas la clinique avec le pourcentage d’échecs élevé. Je leur crois et j’espère que ce n’est pas la faute de ma naïveté. Je peux dire que j’ai que de bonnes expériences. Ils étaient tous gentils et professionnels: la dame à la réception, les infirmières, les médecins. Et de plus, je n’avais presque pas les douleurs pendant le traitement ce qui était surprenant pour moi.

Mon mari est en pleine forme. Nous avons passé deux insémination sans effet, FIV sans effet et puis cryoembryotransfert avec le succès mais avec la fausse-couche 6 semaines après le transfert. La deuxième FIV a fini très bien pour nous. Nous avons un petit fils qui est né en bonne santé et avec les bonnes mesures. Depuis sa naissance, nous sommes les parents les plus heureux au monde. Il nous fait plaisir tout le temps. Mais, je dois dire que cela cache 4 années des visites des médecins, du traitement, d’énormément longue attente… L’attente d’abord au cycle menstruel, puis à l’intervention, puis pour les résultats des tests sanguins, si je suis enceinte et pour la échographie qui affirme la grossesse, plus tard à chaque contrôle, si tout va bien et puis à l’accouchement… L’ATTENTE est la pire de tout. Nous essayions de ne pas tout prendre très gravement, cela aide beaucoup. Il faut commencer en sachant que cela peut finir sans succès mais en même temps, il faut penser positivement et en croire. Nous avons cru que tout finissait bien et cela devenait la vérité…

Nous adressons un grand merci à Gyn-fiv!

Mirka